Les femmes et la guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les femmes et la guerre

Message  Anthèlme le Mar 12 Juin 2012, 17:12

Il est souvent admis que les femmes ne partaient pas en guerre. En effet, les sources concernant des femmes guerrières sont souvent rares. Mais ils existent!

Je vais commencer par les croisades.
Lors du début des croisades appelées par le Pape Urbain II, il ne s'attendait pas à ce que les femmes y participent. Pourtant, il est noté dans le droit canonique que les femmes peuvent faire vœux de croisade à la condition d'être accompagné par un membre masculin de la famille, ou si elles sont mariées avec l'accord de leurs maris (la réciproque est vraie!). Leurs rôles, dans la majorité des témoignages qui nous parviennent, sont de faciliter la vie des hommes (aide logistique, prostitution, ...), et plus rarement de combattre à leur côté. On peut citer l'exemple de Margareth de Berverley (1180) qui aida à la défense des murs de Jérusalem.
Le peu de témoignage rapportant des faits d'arme des femmes pourraient être dû aux stéréotypes qui existaient déjà à cette époque disant que la guerre est une affaire d'homme mais il semblerait que pas que. De plus, l'idéal des croisades est de voir combattant un homme pieux, venus expier ses péchés pour le salut de son âme. Il ne reste pas beaucoup de place pour la femme. Or, elle tend aux mêmes aspirations, allant même jusqu'à pousser les hommes à y participer (était-ce pour avoir une raison de s'y rendre? Des couples sont courants.). En 1250, la liste des passagers du Levant rejoignant les forces de Louis IX révèle que sur 453 passagers, 42 étaient des femmes (soient 9%).
Il est vrai que le voyage des femmes étaient mal vues car la croisade était pour des hommes en expiation, et les autorités craignaient des viols, de la prostitution ou encore des adultères.
En fait, les femmes contribuaient à trois taches vitales: recrutement, finance et s'occuper des biens et de la famille.
Catherine de Siena elle même encourageait les hommes et les femmes à porter la croix et de rejoindre les armées de la croisade (pape de l'époque: Gregory XI). Mais il faut souligner que pour elle, la croisade est avant tout un martyre et non un aspect militaire...
En conclusion, lors des croisades, si certaines femmes y participaient, leur rôle le plus important était de soutenir "l'effort de guerre".

Source: C.T. Maier,The role of Women in the crusade movement: a survey, Journal of Medieval History 30, 2004, p61-82

Peut-on parler de comportement "anormal"? Comment l'époque a considérer ces femmes? Un essai de Megan McLaughlin peut nous éclairer.

Avant la fin du XIè siècle, les chroniqueurs notent les activités de femmes guerrières avec de petits commentaires. Les femmes qui devenaient des guerrières perdaient leur nature féminine. Les veuves semblent être les mieux représentées poursuivant une carrière de guerrière. Ceci peut s’expliquer par l’absence d’hommes protecteurs pour défendre les intérêts de leurs enfants. Au début du XIIIè siècle, la Comtesse Blanche de Champagne fait campagne pendant des années pour son fils nouveau né. Therasia de Portugal, veuve du Comte Philippe de Flandres soulève une armée pour suivre ses propres ambitions. La veuve d’Arnoul II de Guine combattit de 1220 à 1222. En Angleterre, à la fin du XIIè et début XIIIè, de nombreuses femmes aident à l’office du sheriff, combinant services administratifs et service militaire. Dame Nicola de la Haye, sheriff de Lincoln, par exemple, joua un rôle crucial dans le fameux siège de Lincoln en 1217.
Les références aux participations des femmes dans la guerre sont plus nombreuses entre le Xè et le XIIIè siècle, laissant suggérer qu’elles sont surtout présentes au milieu du Moyen-âge.
Par ailleurs, il est fort probable que les femmes aient participé à la guerre avant la Xè siècle, mais les notes de ces activités ont pu disparaître. De plus, le fait que les femmes se battent est assez mal vu, ainsi lorsque Richilde de Hainaut participe à la bataille de Cassel, les chroniqueurs du XIè siècle la traite de sorcière. S’en suit des sanctions envers ces femmes, contribuant peut être au déclin des femmes guerrières à la fin du moyen-âge du XIVè au XVè siècle.

Source: Megan McLaughlin, The woman warrior : gender, warfare and society in medieval Europe, Department of History, University of Illinois


Il me reste encore à lire: - Helen Nicholson, Women on the Third Crusade, Journal of Medieval History, vol.23, n°4, p.335-349, 1997
- Linda A. McMillin, Women on the walls: Women and Warfare ine the Catalan Grand Chronicles, International Journal of Catalan Culture, vol. III, 1989

Mais si le sujet vous intéresse, je peux en faire un résumé, ou vous donner les articles


Dernière édition par Anthèlme le Mar 12 Juin 2012, 17:44, édité 1 fois
avatar
Anthèlme
Homme d'armes

Messages : 66
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 28
Localisation : Entre Bal et Ma

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et la guerre

Message  Denix le Mar 12 Juin 2012, 17:32

Intéressant Wink

J'ai aussi des sources de femmes guerrières du temps des gaulois. Mais de 1209 à 1244, en comté de Foix, de Toulouse ou dans le Carcassès, j'ai rien... Des femmes qui tiennent le domaine ou la seigneurie d'une main de fer alors que l'homme est parti ou mort, j'en ai. Des femmes qui s'illustrent dans la résistance contre la croisade, j'en ai (Guiraude de Laurac). Des femmes qui portent les armes et s'en servent, j'en ai pas. Pourtant, la société occitane, à l'époque, était bien plus ouverte que la notre et moins machiste. Les femmes pouvaient hériter d'un domaine, par exemple. Elles avaient un des rôles centraux de la société, ce que la croisade a bien contribué à détruire, malheureusement... No

_________________
"Si le mal peut prendre le dessus dans le temps
Le bien est toujours vainqueur dans l'éternité
"



avatar
Denix
Duc

Messages : 4495
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 43
Localisation : Dans la campagne Toulousaine.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.misterdenix.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et la guerre

Message  Adelard l Errant le Mar 12 Juin 2012, 17:35

sympa .

Au début du XIIIè siècle, la Comtesse Blanche de Champagne fait campagne pendant des années pour son fils nouveau né
pour exemple , faire campagne ne veut pas dire combattre de sa propre personne ...
les femmes nobles savaient certainement commander des hommes , ne serait ce que pour défendre son "château" .
c'est pas pour autant qu'elle enfileront une armure.

post croisé avec denis , rien à ajouter pour ma part.
avatar
Adelard l Errant
Prince

Messages : 4504
Date d'inscription : 28/08/2010
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et la guerre

Message  Anthèlme le Mar 12 Juin 2012, 17:43

Adelard l Errant a écrit:
Au début du XIIIè siècle, la Comtesse Blanche de Champagne fait campagne pendant des années pour son fils nouveau né
pour exemple , faire campagne ne veut pas dire combattre de sa propre personne ...
les femmes nobles savaient certainement commander des hommes , ne serait ce que pour défendre son "château" .
c'est pas pour autant qu'elle enfileront une armure.

Tout à fait d'accord avec toi! Par ailleurs, dans les textes il était question de "général" à la place de "guerrier", mais comme c'est une traduction anglaise de ma personne, je n'étais pas sûr de la signification... Mais ça suggère qu'elles commandaient aux hommes sans pour autant porter armes et armures.

Et autre détails "comique", Margareth combattait avec une "casserole" sur la tête, et non un "casque", mais elle la portait comme un "homme".
avatar
Anthèlme
Homme d'armes

Messages : 66
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 28
Localisation : Entre Bal et Ma

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes et la guerre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum